Les aides à l’apprentissage

Formation offerte

Utilisez les différentes aides pour la formation et l’apprentissage

« Les aides à l’apprentissage du gouvernement vont soutenir les entreprises dans l’embauche de leurs jeunes talents »

Le gouvernement vient d’annoncer la mise en place d’un plan de relance pour aider les entreprises à recruter leurs apprentis. Le spécialiste de l’apprentissage décrypte pour nous ces mesures, et rappelle les avantages d’accueillir un alternant avec l’accompagnement de l’une de ses écoles.

Pour soutenir la reprise économique du pays, l’Etat met en place une série de mesures afin d’inciter les entreprises à embaucher des apprentis pour les aider à relancer leur activité. 6 000 apprentis attendent une entreprise pour la rentrée de septembre

L’apprentissage, qui était déjà une formule plébiscitée par le monde professionnel grâce à ses nombreux atouts

Pour une entreprise, deux éléments principaux sont à prendre en compte dans le cadre d’un contrat d’apprentissage : le coût de la formation, entièrement pris en charge par les OPCO et le salaire de l’alternant, aidé par la prime à l’embauche jusqu’à 8000 € versée par l’État à l’employeur. « Les mesures du gouvernement vont justement permettre de soutenir les entreprises dans l’embauche de leur futur alternant

Dans le cadre du plan de soutien à l’apprentissage, l’État va donc aider toutes les sociétés, dont les TPE/PME qui subissent de plein fouet la crise économique. La mesure phare de ce dispositif ? Une aide financière pour toute nouvelle embauche d’un apprenti. L’enveloppe est de 8 000 euros pour un alternant majeur et 5 000 euros pour un mineur, sans condition pour le moment. Dès 2021, les grands groupes ne pourront bénéficier de ces primes qu’à condition de respecter un minimum de 5 % de leurs effectifs en apprentissage. Avec ce coup de pouce non négligeable, le coût de recrutement d’un apprenti représente un reste à charge faible, voire presque nul pour la première année de contrat.

« Le dispositif d’aide est élargi jusqu’à la licence. Une mesure favorable puisque plus de 70 % de nos étudiants suivent un cursus de niveau BTS, le reste étant en bachelor (bac +3) et MBA »

 une relation de confiance et un accompagnement privilégié

Si les avantages de cette formule sont multiples, l’accompagnement est très important et gage d’une intégration réussie de l’apprenti au sein de l’entreprise.

 « La force de notre réseau ? 25 centres de formation sur tout le territoire, qui nous assurent une réelle proximité avec nos entreprises partenaires, tant au niveau national que régional. Nous collaborons avec plus de 4 000 entreprises, de la TPE au grand groupe » confie Françoise Cuillierier. « Un grand nombre de ces sociétés sont partenaires depuis des années et nous font totalement confiance ».

Les employeurs bénéficient d’un accompagnement privilégié, dès la présélection des candidats. «Faisant partie des écoles de l’alliance Eduservices, avec plus de 22 000 étudiants, nous avons forcément le profil qui vous convient. Nous sommes là pour les aider à trouver le candidat idéal qui va correspondre au poste, aux missions, à l’expérience requise, aux codes et à la culture de l’entreprise, grâce à nos jobdatings et à nos 6 000 CV actualisés, par exemple :

  • Développeurs commerciaux : 1500
  • Commerce international : 200
  • Communicants, web-marketers : 600
  • RH : 1 500
  • Administratifs : 1 000
  • Comptables-gestion : 500
  • Notariat : 100
  • Secrétaires médicaux : 600

Nos chargé(e)s de relations entreprises s’assurent du bon déroulement de l’alternance en entreprise tout au long du contrat de 12 à 24 mois »

Accueillez des alternants motivés dans de nombreux secteurs

On propose un large panel de formations dans des secteurs porteurs : commerce, management, marketing, ressources humaines, gestion, communication… « L’alternance, c’est l’ADN même de nos écoles. Du bac au bac +5, nous proposons des formations certifiées remises par le ministère du travail et des diplômes d’État délivrés par l’Éducation nationale : BTS, Bachelor et MBA » 

L’apprentissage, c’est se doter de ressources humaines financées pour relancer ou développer son activité. C’est aussi bénéficier de nouvelles compétences (digitales, RH…), de dynamisme, de volonté et d’un regard frais.

Vos démarches de recrutement d’alternants

On vous décharge les employeurs dans les process d’embauche des alternants. Un réel gain de temps pour les entreprises. « Nous étudions les candidatures et faisons passer des tests aux candidats, pour mesurer leurs compétences et leur engagement. Cette motivation est souvent pour l’entreprise et l’employeur le facteur le plus important. Nous apportons également notre aide dans le montage du contrat et sa prise en charge, et garantissons le suivi de nos étudiants »  « Intégrer un jeune en apprentissage, c’est lui apprendre à devenir opérationnel très rapidement pour qu’il contribue à la croissance de l’entreprise. C’est aussi parfois une pré-embauche qui se transforme souvent en CDI », conclut-elle.

Vous souhaitez en savoir plus sur les modalités d’embauche d’un apprenti ?

Laisser un commentaire