Formation Comment devenir caméraman

Formation Comment devenir caméraman

Changez de vie. Formez vous

Le métier de cadreur – communément appelé caméraman – consiste à cadrer les prises de vues dans le cadre d’une émission, d’un film, d’un documentaire, etc., en tenant compte de la lumière et des éléments techniques liés à l’environnement, au matériel ainsi qu’aux souhaits exprimés par le réalisateur. Le rendu doit être qualitatif et mettre en valeur le projet audiovisuel pour lequel les compétences du cadreur sont sollicitées.

Quel est le rôle d’un caméraman ?

Le rôle du caméraman est d’apporter toutes les compétences techniques et artistiques sur un tournage sous la supervision et en étroite collaboration avec le réalisateur en premier lieu puis avec le chef opérateur ou encore le directeur de la photographie. Il va alors préparer et définir les champs visuels ainsi que les angles des personnages et des situations puis enregistrer les prises de vue. Pour ce faire, il détermine et utilise le matériel adéquat (caméra, accessoires) puis vérifie et adapte l’éclairage des scènes. Le cadreur peut être soutenu par des assistants cadreurs et d’autres techniciens avec lesquels il collabore – pour la prise de son par exemple. Il est garant de la qualité et de la netteté de l’image, de la fluidité des mouvements d’appareil (panoramiques, travellings sur pied ou à l’épaule), de la cohérence du regard des personnages filmés. Le cadreur s’attelle à fournir un rendu fidèle aux intentions artistiques du réalisateur, tout en apportant sa propre expertise technique et artistique sur certains projets.

Quelles sont les qualités requises pour devenir caméraman ?

Pour devenir caméraman, il est nécessaire de mobiliser de nombreuses compétences techniques et artistiques impliquant également certaines qualités. En effet, être garant de la qualité de l’image pour assurer un projet audiovisuel esthétique et exploitable implique d’avoir justement le sens de l’esthétisme et de savoir porter un regard fin et critique sur un document de tournage, une scène, une situation. Ces qualités permettent non seulement de valoriser certaines prises de vue, mais aussi d’anticiper le matériel et les accessoires à utiliser comme certaines contraintes relatives au montage. Il fait preuve dans le cadre de son intervention d’une méthodologie précise et rigoureuse, de même qu’il respecte les règles d’un tournage.

Le cadreur travaille en étroite collaboration avec le réalisateur, un ou deux assistants opérateurs de prise de vues, un technicien du son, les machinistes lorsque cela s’avère nécessaire, c’est pourquoi la capacité à travailler en équipe doublée d’une bonne connaissance du monde de l’audiovisuel est un atout considérable. En termes de compétences techniques, il maîtrise parfaitement les technologies et outils relatives à la caméra et à ses accessoires ainsi qu’au numérique, les techniques du cadre et de la lumière, les mouvements d’appareil et les différents angles pour garantir des prises de vue qualitatives et fluides. Polyvalent, le cadreur possède également un savoir-faire dans le montage vidéo puisqu’il participe au raccord de plan à plan et de séquence à séquence.

Quelles études pour devenir caméraman ?

Le parcours de formation pour devenir caméraman est multiple. Au même titre que les métiers relatifs au cinéma et à l’audiovisuel, la profession de cadreur exige d’acquérir des compétences techniques spécifiques. Certaines écoles préparent sur une durée plus ou moins longue les étudiants souhaitant se diriger vers les métiers de l’image. Ainsi, le BTS Audiovisuel – option métiers de l’image, puis la Licence professionnelle Techniques du son et de l’image peuvent être une orientation envisageable. Il est par ailleurs possible de réaliser ses études au sein d’une école spécialisée dans le milieu de l’audiovisuel et dans les métiers du cinéma, privée comme publique. Vous pourrez ainsi préparer le DESRA – Diplôme d’Études Supérieures de Réalisation Audiovisuelle, le TESRA – Titre d’Études Supérieures de Réalisation Audiovisuelle en choisissant parmi les options suivantes : réalisation cinéma, réalisation télévision, image, montage et effets spéciaux, production ou encore le titre de réalisateur-concepteur audiovisuel. Ce dernier vous permettra d’aller plus loin dans les compétences acquises, telle que la maîtrise de chaque étape d’un court-métrage – de la conception à la réalisation – et de vous spécialiser (production, image, post-production).

Votre formation pourra faire l’objet de prérequis tels que l’obtention du baccalauréat et une motivation à toute épreuve, évaluée notamment lors d’un entretien avec l’équipe pédagogique. Quelle que soit la formation choisie, vous recevrez des enseignements théoriques et pratiques et devrez réaliser dans la plupart des cas de nombreux stages. L’alternance est disponible pour mener à bien certaines formations.

Quelle formation continue pour devenir caméraman ?

Les métiers de l’audiovisuel sont ouverts à toutes personnes désireuses d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer. Écoles et centres de formation s’attellent donc à proposer des formats permettant aux personnes salariées en situation de reconversion professionnelle ou aux demandeurs d’emploi se réorientant d’emprunter ce parcours d’apprentissage. Ainsi, les formations peuvent s’effectuer en cours du soir pour se maintenir dans l’emploi ou encore par le biais d’un contrat de professionnalisation. Certaines aides peuvent également être sollicitées par la Région ou le CPF, selon les conditions d’éligibilité.

Les adultes souhaitant s’investir dans cette voix peuvent ainsi par de nombreux biais se former en vue d’obtenir l’un des diplômes susmentionnés ou encore la certification professionnelle opérateur de prises de vues – cadreur. Il faut savoir qu’en termes de prérequis pour certaines formations dans l’audiovisuel et la fonction de cadreur effectuées au titre de la formation continue, le bac ainsi qu’une expérience personnelle ou professionnelle inhérente à l’image (photographie / vidéo) peuvent être exigés. De plus, un certificat d’aptitude médicale peut vous être demandé (acuité visuelle, capacité à porter de lourdes charges, etc.).

Il est également possible pour les professionnels du milieu de reprendre des études en vue d’élargir leur champ de connaissances et de compétences en vue d’être titulaire d’un diplôme national de niveau bac+5. Des formations de courte durée permettent également aux cadreurs d’apprendre de nouvelles compétences techniques utiles en vue d’affiner leur approche sur un plateau ou un tournage, favorisant ainsi leur employabilité tout au long de leur carrière.

Quelle évolution pour un caméraman ?

Après avoir exercé quelques années en tant que cadreur, il est possible de convoiter des postes avec davantage de responsabilités et une mission technique et artistique plus globale. Chef opérateur ou encore directeur de la photographie en sont deux exemples. Il est également envisageable de participer à la réalisation d’un projet cinématographique ou audiovisuel, voire à sa conception. Pour ce faire, il peut être opportun d’élargir son champ de compétences via une formation spécifique.

Quel est le salaire d’un caméraman ?

Le salaire d’un caméraman varie selon son statut et les projets auxquels il participe. En général, le salaire mensuel brut d’un cadreur peut démarrer aux alentours de 1 600€ et évoluer à plus de 2 500€ au cours de sa carrière. Le cadreur peut être embauché par une société de production dans le secteur télévisuel ou cinématographique. Il peut également exercer en tant qu’intermittent du spectacle et, dans ce cas, être rémunéré à la journée ou le temps que dure sa mission.

Formez-vous avec des experts